Les abréviations de la grossesse expliquées

En feuilletant votre carnet de grossesse ou en cherchant des informations sur Internet, vous tombez souvent sur des abréviations souvent difficiles à comprendre, voire inextricables. Si vous avez fait un TG et que vous souhaitez connaître votre DPA, si vous assistez à votre première échographie et qu’on vous dit que les MF et la TA sont parfaits, si on vous propose un ANA ou un AVAC, pas de panique ! Avec ce lexique, vous comprendrez mieux de quoi il ressort.

Abréviations de grossesse générales

Voici une liste des abréviations de grossesse les plus couramment utilisées pour évoquer aussi bien la grossesse elle-même, que les aides à la procréation et les spécificités organiques. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à demander à une SF (sage-femme), par exemple en contactant Anh Chi Ton.

AMP : aide médicale à la procréation
Beta : il s’agit de l’hormone Beta-HCG, marqueur de la grossesse
BDC : bruits du cœur
BU : bandelette urinaire
EPP : entretien prénatal précoce
FC : fausse couche
FIV : fécondation in vitro
FIVETTE : fécondation in vitro et transfert d’embryon
GEU : grossesse extra-utérine
HU : hauteur utérine
IAC : insémination avec sperme du conjoint
IAD : insémination avec sperme d’un donneur
ICSI : fécondation in vitro avec micro-injection
IIU : insémination intra-utérine
LA : liquide amniotique
MAP : menace d’accouchement prématuré
MFIU : mort fœtale in utero
MF / MA : mouvements fœtaux / mouvements actifs
MIV : maturation in vitro
TG : test de grossesse
TO : test d’ovulation

Abréviations de grossesse spécifiques à la durée

Des abréviations spécifiques existent pour faire le point sur la durée de la grossesse. Celle-ci est évaluée en SA, ou semaines d’aménorrhée – mesurant le nombre de jours qui se sont écoulés depuis les dernières règles.
La date de début de grossesse (DG) est fixée en fonction de la date des dernières règles (DDR) – on la calcule généralement en ajoutant 14 jours à la DDR. Cette date peut être corrigée, le cas échéant, par les résultats de la première échographie, qui a lieu entre la 12e et la 14e semaine. Cette échographie permet ainsi de définir plus précisément la date prévue pour l’accouchement (DPA) ou le terme prévu (TP).
DDC : date de conception
DDR : date des dernières règles
DG : début de grossesse
DPA : date prévue pour l’accouchement
DPO : date probable d’ovulation
MAE : mesure après échographie
SA : semaines d’aménorrhée (il s’agit du nombre de jours qui se sont écoulés depuis les dernières règles)
SG : semaines de grossesse (il s’agit du nombre de jours qui se sont écoulés depuis l’ovulation)
TP : terme prévu
Abréviations sur l’accouchement et ce qui se passe ensuite
AAD : accouchement à domicile
ANA : accouchement non assisté
AVAC : accouchement vaginal après césarienne
AVB : accouchement par voie basse
MIN : mort inattendue du nourrisson
MSN : mort subite du nourrisson
PN : poids de naissance
RDC : retour de couche (ce sont les premières règles après la grossesse)
Abréviations médicales
Voici des abréviations de grossesse liées à tout ce qui touche aux examens médicaux.
AC : anticorps
AG : anesthésie générale
AMNIO : amniocentèse
AT : arrêt de travail
ATCD : antécédents
EEG : électroencéphalogramme
IMC : indice de masse corporelle
IMG : interruption médicale de grossesse
IST : infection sexuellement transmissible
IVG : interruption volontaire de grossesse
KT : cathéter
OPK : ovaires polykystiques
OMPK : ovaires micro-polykystiques
PA : pression artérielle
PDS : prise de sang
RCIU : retard de croissance utérin
RCF : rythme cardiaque fœtal
SNC : système nerveux central
TA : tension artérielle
TV : toucher vaginal
T21 : trisomie 21 (ce qu’on appelle généralement le « triple test »)

Classification des maternités

Outre les abréviations de la grossesse, d’autres éléments peuvent poser des problèmes de compréhension pour la future maman. Notamment les types de maternités, classées par niveaux :
• Maternités niveau 1 : elles concernent la grande majorité des grossesses. Ces maternités prennent en charge les femmes qui présentent des grossesses normales, dénuées de complications et sans risques prévisibles à la naissance.
• Maternités niveau 2 : elles s’occupent du suivi des grossesses potentiellement difficiles, avec une unité de néonatalogie capable de prendre en charge les nouveau-nés en situation médicale délicate ou dont l’état s’aggrave après la naissance. Elles assurent également la prise en charge des prématurés à partir de 32 semaines.
• Maternités niveau 3 : grands prématurés et nouveau-nés présentant des risques vitaux y sont pris en charge. Ces maternités disposent de soins intensifs et spécialisés.
Avec ce lexique des abréviations de grossesse, il vous sera plus aisé de comprendre votre carnet de grossesse ou les sites explicatifs sur Internet !

(Merci à Tom Threard qui m’a proposé cet article pour alimenter le blog)